Cymbidium hookerianum

Cymbidium hookerianum

Cymbidium est un genre de quelque 60 orchidées à feuillage persistant et l’une des orchidées les plus belles et les plus recherchées. Le premier Cymbidium a été décrit en 1799 par Olof Swartz.

Elle est cultivée en Europe depuis l’époque victorienne, mais en Chine elle est cultivée depuis des milliers d’années en raison de sa beauté.

Les espèces forment facilement des hybrides entre elles, ce qui donne un grand choix en hybrides aux couleurs et tailles très variées.

C’est une plante d’intérieur facile qui aime passer l’été à l’extérieur.

Le genre Cymbidium fait partie de la famille des Orchidaceae, sous-famille Epidendroideae, tribu Cymbidieae, sous-tribu Cyrtopodiinae, alliance Cymbidium. L’espèce type est Cymbidium aloifolium.

Description:

Cymbidium pousse de façon sympodiale et forme de longues feuilles étroites d’environ 60 cm de haut.

La plupart des espèces sont épiphytes, rarement des orchidées terrestres.

La tige florale se développe depuis le plus jeune des pseudobulbes, fait 90 cm de hauteur et porte des grappes de fleurs aux couleurs vives. Il y a une grande variété de couleurs et de tailles selon les espèces ou hybrides.

Chaque fleur mesure 5-10 cm de hauteur. La floraison se produit en hiver et chaque plante peut produire 10 à 15 fleurs. La floraison dure environ 10 semaines

Origine:

Régions tropicales et subtropicales d’Asie, de l’Himalaya aux montagnes de la Chine et jusqu’au nord de l’Australie.

Habitat:

Elles se développent habituellement sur ​​les déchets d’écorce ou de feuilles dans leur habitat naturel, entre 0 et 3.000 m d’altitude.



Étymologie:

Le nom est dérive du mot grec kumbos (trou, cavité). Elle se réfère à la forme de la base de la lèvre.

Soins:

Température:

En été (à partir de juin) Cymbidium peut rester dehors, dans un endroit abrité. Lorsque la température a chuté à 10 °C, elle doit être rentrée pour passer l’hiver à 10-15 °C.

Pendant la période de repos, elle doit avoir des nuits de 10-13 °C pour fleurir.

Exposition:

Lumineux mais pas de lumière du soleil directe car cela peut brûler les feuilles.

Eau:

Pendant la période de croissance on peut l’arroser 1 fois par semaine. Laissez le substrat sécher avant chaque arrosage. Elle peut également être immergée 1 fois par mois afin que le substrat absorbe de l’eau.

Préférez l’eau de pluie ou l’eau douce à température ambiante: l’eau du robinet contient souvent trop de calcaire.

Humidité de l’air:

En principe, l’humidité de l’air ambiante suffit. Mais lorsque les températures sont élevées, il vaut mieux augmenter l’humidité, par exemple en plaçant la plante au-dessus d’une coupe d’eau.

Substrat:

Utilisez uniquement un substrat spécial orchidées compo sé d’écorce, de mousse de tourbe et de perlite ou de pierre ponce.

Ce substrat modifié apporte le soutien nécessaire à la plante (pour qu’elle ne tombe pas), une bonne aération des racines et retient l’eau.

Engrais:

Donnez de l’engrais spécial orchidées liquide 20-20-20 mensuellement.

Fertilisez régulièrement au cours de la saison de croissance parce que le substrat contient très peu de nutriments.

Ne fertiliser pas en hiver.

Rempoter:

Cymbidium est une plante à forte croissance. Vous pouvez la rempoter au printemps et la diviser à cette occasion (en groupes d’au moins 3 pseudobulbes adultes).

Floraison:

Pour fleurir, Cymbidium a besoin d’un été frais et humide dans un endroit ombragé et d’un hiver froid, sec et très lumineux.

S’il est cultivé en serre chaude, il poussera généreusement mais ne fleurira pas.

Multiplication:

Par division: lors du rempotage au printemps, la plante peut être divisée. Gardez des groupes d’au moins 3 pseudobulbes adultes chacun.

Les racines sont fortement enchevêtrées, il vaut mieux couper avec un couteau que déchirer la plante manuellement.

Sources des image: