Cochenille (Pseudococcidae)

Cochenille (Pseudococcidae)

Les cochenilles sont un groupe d’insectes qui sont caractérisés par un corps mou avec un bouclier dur ou mou. Elles vivent en parasites sur les plantes, sucent le suc de la plante et sécrètent une matière collante toxique.

Elles se trouvent sur la face inférieure des feuilles, le long des nervures, et sur les tiges ou le tronc de la plante où elles passent souvent inaperçues, car elles ressemblent à des boutons ou malformations.

Seules les larves se déplacent mais, une fois qu’elles ont trouvé un bon endroit, les cochenilles ne bougent plus.

Quand une plante est infectée, elle perd sa force et finit par mourir. Les parties de plantes endommagées jaunissent, des déformations sont formées et la croissance est entravée.

Cochenilles est un nom collectif pour divers insectes à corps mou et bouclier. Il y a environ 8.500 espèces de cochenille.

À cause de leur bouclier, les cochenilles sont difficiles à combattre avec des insecticides classiques

Contrôle mécanique:

En cas d’infestation légère, on peut tuer les cochenilles en les écrasant et les enlever avec les ongles, mais ce n’est pas très agréable.

En cas d’infestation sévère, on peut vaporiser la plante avec un fort jet d’eau mais cela ne convient qu’aux plantes ligneuses et robustes.

Si la plante n’est pas trop grande et est cultivée en pot, on peut l’immerger dans l’eau et l’y laisser un peu, le temps que les cochenilles se noyent.

Moyens ménagers:

  • Tamponner avec de l’alcool:

La méthode la plus simple est d’imbiber une boule ou un disque d’ouate avec de l’alcool (alcool à friction mais aussi gin ou vodka, ne pas utiliser des boissons alcoolisées sucrées car elles peuvent provoquer de la moisissure). On tamponne les cochenilles avec l’ouate imbibée d’alcool et après 10-20 secondes celles-ci s’enlèvent facilement en les frottant avec l’ouate.

On entend ou lit parfois qu’on peut attaquer les cochenilles avec un coton-tige trempé dans l’alcool mais, croyez-moi, vous y passerez des heures. L’alcool s’évapore rapidement, on consomme un grand nombre de cotons-tiges, la cochenille n’est pas bien recouverte par l’alcool et n’est pas aussi facile à enlever qu’avec une boule ou un disque d’ouate.

  • Vaporiser avec une solution savonnée:

Préparer une solution de 20 ml d’huile de cuisine, 1 cuillère à café de liquide vaisselle et 250 ml d’eau. Bien secouer et compléter avec de l’eau jusqu’à obtenir 2 l de solution, bien agiter à nouveau. Ensuite, pulvériser cette solution savonnée sur les cochenilles 1 fois par semaine, jusqu’à ce que l’infestation soit partie.

Coccus hesperidum

Coccus hesperidum

Insecticide commercial à base de pyréthrine:

La pyréthrine est un insecticide naturel présent dans le Pyrethrum (d’où le nom) ou Chrysanthemum. Il s’agit d’une neurotoxine qui est mortelle pour les insectes, légèrement toxique pour les poissons mais pas toxique pour les mammifères.

La pyréthrine est d’ailleurs autorisée dans l’agriculture biologique.

Le plus gros problème, c’est que la pyréthrine est toxique pour tous les insectes, y compris pour les insectes utiles comme les abeilles. Il est donc préférable de limiter l’usage aux plantes d’intérieur et en serre.



Ennemis naturels:

Il est également possible de combattre la cochenille avec ses ennemis naturels, comme certaines coccinelles et autres insectes qui les mangent, mais cette méthode convient plutôt à l’agriculture et est moins pratique pour sur une petite échelle.


Vous aimerez aussi: