Socratea exorrhiza cône racinaire

Socratea exorrhiza cône racinaire

Socratea exorrhiza ou palmier à échasses se distingue par ces racines en échasses qui soutiennent le stipe au-dessus du sol.

La fonction de ces racines à longtemps été le sujet d’hypothèses diverses: adaptation à des conditions marécageuses, possibilité de se déplacer lorsque le palmier est renversé (d’où le nom vernaculaire de palmier marcheur) etc…

Une étude a cependant démontré la corrélation entre la structure du cône de racines (circonférence, volume et nombre de racines) et la hauteur du palmier. Il est donc probable que les racines en échasses permettent au palmier devenir plus haut afin de mieux exploiter les brèches de lumière en forêt, et qu’elles assurent une plus grande stabilité mécanique sans investir dans un tronc plus épais ou un système racinaire sous-terrain plus développé.

Une autre particularité de ce palmier est qu’il est colonisé par de nombreux épiphytes: on a trouvé jusqu’à 66 espèces appartenant à 15 familles. Des bryophytes (mousses et sphaignes) peuvent couvrir le tronc à plus de 30%. Quand le palmier a atteint une certaine hauteur, il est également colonisé par des épiphytes vasculaires.

Description:

Le stipe peut mesurer 10-20 m de haut et 10-20 cm de diamètre. Il est porté par un cône racinaire formé par de nombreuses racines qui peuvent mesurer jusqu’à 2 m de long. Le cône racinaire apparaît dès le plus jeune âge.

Les feuilles vert foncé sont pennées et mesurent jusqu’à 2 m de long.

L’inflorescence est axillaire et mesure 30-60 cm de long.

Le fruit est allongé et mesure 1,5-2,5 cm de long.

Usages:

Le tronc est utilisé en construction et pour la fabrication de lances.

La partie intérieure des racines est utilisé comme aphrodisiaque. Les racines, bouillies dans l’eau, sont utilisées comme traitement contre l’hépatite.

Nomenclature:

Noms communs:

Palmier à échasses, palmier marcheur

Synonymes:

Iriartea durissima, Iriartea exorrhiza, Iriartea exorrhiza var. elegans, Iriartea exorrhiza var. orbigniana, Iriartea orbigniana, Iriartea philonotia, Socratea albolineata, Socratea durissima, Socratea elegans, Socratea gracilis, Socratea hoppii, Socratea macrochlamys, Socratea microchlamys, Socratea orbigniana, Socratea philonotia

Étymologie:

Socratea: d’après le philosophe grec Socrate
Exorrhiza: du grec exo (dehors) et riza (racine)

Socratea exorrhiza

Socratea exorrhiza

Origine:

Amérique centrale jusqu’en Amazonie



Habitat:

Forêt amazonienne

Rusticité:

Zone USDA 11

Soins:

Sol:

Substrat additionné de tourbe de coco pour maintenir l’humidité

Lumière:

Soleil, mi-ombre

Eau:

Maintenir le substrat humide toute l’année

Engrais:

Engrais pour palmiers, 1 fois par mois en période de croissance, rien en hiver

Rempotage:

Rempoter tous les 2-3 ans

Plantules:

Les jeunes plants ne peuvent pas être soumis à la lumière du soleil directe et sont assez fragiles, ils résistent mal au rempotage

Multiplication:

Semis

Instructions de semis:

Sources des image:


Vous aimerez aussi: