Poivrons en hydroculture

Poivrons en hydroculture

On peut cultiver des légumes (et fruits) très facilement en hydroculture. Mais cela vaut-il vraiment la peine ?

L’hydroculture est revenue à la mode, principalement grâce aux cultivateurs de cannabis: récolte plus importante, c’est quelque chose de différent et très amusant pour expérimenter.

Et c’est, à mon avis, particulièrement intéressant pour les plantes d’intérieur, orchidées, etc… mais moins intéressant pour les fruits et légumes.

L’hydroculture a de nombreux avantages:

  • moins de gaspillage d’eau
  • pollution du sol et des nappes phréatiques moins importante
  • pas d’insectes nuisibles qui se cachent dans le substrat
  • pas de risque de mycoses tels qu’il peut s’en développer dans la terre
  • peut être pratiqué à l’extérieur ou à l’intérieur
  • pas de problème d’arrosage trop important ou insuffisant: les plantes absorbent la quantité d’eau nécessaire
  • pas de mauvaises herbes

Mais aussi quelques inconvénients :

  • les légumes sont moins savoureux que ceux cultivés en terre
  • le pot dans lequel se trouve la de solution nutritive ne peut pas être trop chaud et surtout pas placé en plein soleil
  • le pot dans lequel se trouvent les racines de la plante ne peuvent pas non plus être en plein soleil
  • les installations bricolées avec pompe présentent un risque de fuite élevé
  • en fonction du nombre de légumes que vous souhaitez cultiver, vous aurez besoin de nombreux pots ou de grands bacs

Valeur nutritionnelle:

Au niveau nutritionnel, il n’y a aucune différence entre les légumes cultivés en hydroculture et en terre.

Goût:

Je vois sur internet des études où on affirmé que, dans un test de dégustation comparative, les personnes n’ont constaté aucune différence gustative entre les légumes cultivés en hydroculture et en terre.

Je veux bien mais toute personne disposant d’un potager ou ayant gouté les légumes du jardin du grand-père vous le confirmera: la laitue du supermarché, qui est cultivée en hydroculture, est nettement plus fade que celle du jardin.

Même les cultivateurs de cannabis le disent: le cannabis cultivé en hydroculture est plus fade que celui cultivé en terre.

Alors oui, la récolte est plus importante, le risque de parasites et de maladies beaucoup nettement moindre. Mais c’est au détriment de la saveur.



Avez-vous un jardin avec un espace pour un potager ?

Alors cultiver des légumes en hydroculture n’a pas vraiment beaucoup de sens.

Oui, vous avez besoin de moins d’eau et il y a moins de risque d’infestation d’insectes ou de moisissures.

Mais il vous faudra trouver un endroit ou placer des pots en plastique hideux à l’abri du soleil.

Si en plus vous utilisez un système de pompe, votre facture d’électricité s’en ressentira. Sauf si vous installez un panneau solaire bien sûr, mais alors il y a le coût d’achat du panneau solaire.

Vous habitez dans un appartement, avec ou sans balcon ?

Alors l’hydroculture peut être une solution pratique: un sac de granulés d’argile expansé ou de vermiculite est moins lourd, surtout si il n’y a pas d’ascenseur dans votre immeuble.

Mais alors utilisez de préférence l’hydroculture passive: en hydroculture active (avec une pompe), le risque de fuite assez important.

L’hydroculture est-elle écologique ?

Bio ou organique, oui. Il semble que l’hydroculture réponde aux critères de l’agriculture bio.

Écologique? C’est moins sûr…

  • vous utilisez des récipients en plastique (recyclés j’espère), dans le jardin vous n’en avez pas besoin
  • vous devez acheter le substrat (produit industriellement), dans le jardin vous plantez en terre
  • vous devez vérifier le niveau de la solution nutritive régulièrement, dans le jardin vous arrosez seulement s’il n’a pas plu depuis quelque temps
  • vous devez acheter de l’engrais spécial pour hydroculture, dans le jardin vous pouvez utiliser votre compost
  • si vous utilisez une pompe, vous consommez de l’électricité, pas dans le jardin

Conclusion:

Les avantages de l’hydroculture jouent principalement un rôle dans la production industrielle: 90 % moins d’eau, pas d’épuisement du sol, moins de parasites et donc moins de pesticides, une rentabilité plus élevée, indépendance du climat, indépendance du type de sol…

Mais à petite échelle, ces avantages ont moins de poids. La question reste de savoir si vous voulez vraiment salades moins savoureuses.

L’hydroculture, c’est amusant pour expérimenter mais beaucoup de gens arrêter assez rapidement à cause du manque de saveur, du risque de fuite et du bricolage nécessaire pour construire des systèmes plus complexes.

Sources des image:

  • Poivrons en hydroculture: Joseph54

Acheter sur eBay.FR:


Acheter sur eBay.BE: